« 10 Jours sans écran » du 23 mars au 1er avril 2020 à Wimereux (62)

Accueil  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« 10 JOURS SANS ECRANS 2020 »

Avec « ENFANCE-TELE : DANGER ? »  

Du 23 mars au 1er avril à Wimereux

Puis, ailleurs…

MACHINES ARRIERES, TOUTES !

Les écrans attachent les enfants autant qu’ils les détachent de leurs proches.

Les parents sont anxieux de cette captation programmée, très savante. Trop d’écrans impacte le développement de l’enfant, son langage, son attention, sa motricité, son sommeil, sa santé, son comportement, ses résultats scolaires…

Risques individuels et risques sociétaux, tout cela a un coût humain, un coût social, mais aussi un coût financier que l’ensemble de la société devra supporter.

Janine Busson Baude, Pionnière de la DETOX DIGITALE en 1996, ex-institutrice, lance ce DEFI 

ETRE PARFAITEMENT INFORME pour une GESTION SOBRE ET INTELLIGENTE DES ECRANS.


Les « 10 JOURS SANS ECRANS » permettront à l’enfant de vivre pleinement ce temps d’enfance si précieux, fondamental. Redevenir ACTEUR DE SA VIE, retrouver une centaine d’activités délaissées, mais surtout le partage et la découverte avec ceux qu’il aime le plus.

Les enfants en sortent grandis, fiers et heureux.


Ces « 10 JOURS SANS ECRANS » permettent aussi de prendre ensemble de bonnes habitudes, mais surtout d’avoir compris POURQUOI !

Les enfants deviennent en quelque sorte des ambassadeurs d’une bonne gestion des écrans.

Quelques rappels : Plus de 7 millions de Français passent au moins 7 heures par jour sur Internet (réf : BFM TV-20 fev.2020)

La moyenne officielle est de 5h par jour passées sur les écrans, mais la réalité de terrain fait apparaître des temps beaucoup plus longs.

« ENFANCE-TELE : DANGER ? »   a d’ailleurs établi un questionnaire qui aide à faire ce comptage plus précis auprès des enfants dont l’attention est particulièrement visée par un markéting habile qui garantit une rentabilité sur le long terme.

Les petits, voire très petits, sont ainsi ciblés, sans conscience, dès quelques mois par des tablettes qui sont présentées aux parents comme éducatives ….( ). La dépendance arrive vite, privant ces petits des expériences fondamentales et indispensables à un développement harmonieux.

Avec une tablette ou un smartphone, un enfant a accès à la pornographie, gratuitement. Cette pornographie (milliardaire) avance comme un raz de marée.

Un protocole pour les protéger a été signé dans lequel les hébergeurs et autres acteurs du numérique s’engagent à fournir des contrôles parentaux simplifiés en aidant à leur installation via un site dédié. Sera créée une campagne de sensibilisation aux risques d'absence d'activation de ce dispositif contrôle parental »

Peut-on croire qu’à elle seule, cette campagne changera les habitudes ?

Actuellement, 9 parents sur 10 connaissent l’existence des contrôles parentaux, pourtant, seul 1 tiers d’entre eux les utilisent. De plus, les contrôles parentaux sont peu fiables et déjouables par les jeunes eux-mêmes, comme le reconnaît le CSA dans son clip.

Rappelons que 92% des jeunes de 12 à 18 ans sont équipés d’écrans nomades et le taux d’équipement des 8-12 ans augmente sans cesse.

EN CLAIR: Les contenus pornographiques continueront d’être accessibles aux enfants et la responsabilité du visionnage sera toujours reportée sur les parents pris en étau. Ils sont tous très inquiets pour leurs enfants qu’ils sont dans l’impossibilité de protéger. La pornographie (milliardaire) envahit notre société, elle pervertit les enfants, dégrade les femmes, banalise les pratiques sexuelles violentes, la culture du viol, la prostitution des mineures. (Réf: Inquiétante expansion du proxénétisme des mineures. Europ1 22-01-20).

Ces informations ne peuvent que renforcer notre vigilance et notre détermination

Pour réussir à mieux protéger les enfants:

Pourquoi ne pas ringardiser les smarthones, trop dangereux et conseiller aux parents d’acheter, (quand cet achat est vraiment nécessaire) un téléphone basique à leurs enfants sans accès à Internet

Appeler les constructeurs à proposer des tablettes sans aucun lien Internet également.

« 10 JOURS SANS ECRANS »

alors pourquoi pas vous 

© MEGACOM-IK 2001 / 2020

 
compteur de visite